Jean Claude
Artisan dessinateur

Il y a tant de savoir-faire dans la création d'un bijou de luxe ! Chez Chopard, chaque bijou est un accomplissement né d'une émotion, d'une intuition, d'un désir, et petit à petit, une opération après l'autre, des hommes et des femmes d'art, comme Jean-Claude, transforment cette idée en un bijou d'une beauté unique. Avant de prendre vie, un modèle doit passer de la pensée à la matière, de l'idée à son expression en deux dimensions. Jean-Claude exerce son métier dans l'atelier dédié à cette activité. Chez Chopard, il y a toujours une création en cours, une merveille en devenir, plusieurs histoires racontées simultanément. La seule condition est que ces histoires soient chargées d'émotions !
"Je soumets mes idées et mes croquis à Jean-Claude et aux autres Artisans dessinateurs, faisant souvent irruption dans leur bureau avec des pierres précieuses dont je suis tombée sous le charme, mais c'est à eux de trouver la meilleure façon de rendre hommage à ces pierres précieuses exquises."
-
Caroline Scheufele, coprésidente de Chopard

Jean Claude, Artisan dessinateur

La technique la plus précieuse et la plus difficile à maîtriser est la gouache

Un bijou de luxe naît d'abord dans l'esprit de Caroline Scheufele, coprésidente de Chopard, qui est seule responsable de l'élaboration d'une collection, d'une parure, d'un modèle unique, d'une commande spéciale. Tout commence par un dessin, première représentation graphique du chef-d'œuvre à venir. Tel un plan d'architecte, il sert de référence à tous les artisans qui y travaillent. Une fois approuvé, le dessin est travaillé à l'encre, puis coloré et le tout est rehaussé à la gouache pour lui donner plus de lumière. L'artiste qui a réalisé le dessin s'occupe également de la gouache et suit le projet tout au long des ateliers suivants. En fonction de ce que le dessinateur veut exprimer, de l'endroit où il veut mettre l'accent, plusieurs techniques peuvent parfois être utilisées dans un même dessin. Un feutre ne transmettra pas le même message qu'un crayon et la nuance sera plus marquée, tandis que l'aquarelle apportera une certaine transparence.

Un bijou de luxe est toujours représenté à l'échelle 1:1 et l'on suppose que la lumière vient de la gauche, à un angle de 45 degrés. C'est le rendu de la lumière qui donne l'illusion de la troisième dimension. L'ombrage est d'abord réalisé au crayon noir avant d'être passé au lavis. L'alternance des zones d'ombre et de lumière crée l'illusion du volume, tandis que la coloration donne des indications sur les matériaux utilisés : la couleur de l'or, la nature des pierres précieuses, leur taille, etc. Alignés sur l'un des murs de l'atelier, de grands ouvrages reliés en cuir fauve contiennent les gouaches originales des collections précédentes, dont plusieurs volumes consacrés à la collection de haute joaillerie du 150e anniversaire de la Maison. Tels les portraits d'un bijou, ces miniatures précieuses sont soigneusement conservées et protégées de la lumière.

ARTISAN D'EMOTIONS
RENCONTREZ NOS ARTISANS